La carie dentaire désigne une détérioration progressive de la dent par des batteries qui se multiplient dans la plaque dentaire et déminéralisent l’émail et la dentine. Elle se développe toujours de l’extérieur vers l’intérieur de la dentition et peut aller jusqu’à la pulpe, provoquant des douleurs et un abcès dentaire en formant de petits trous.
Une fois la cavité formée, la carie ne se guérit pas spontanément et une consultation chez le dentiste devient impérative. Au cours de la consultation, le professionnel choisira le traitement approprié selon le niveau d’avancement du mal. Plus de précisions dans les lignes suivantes.

Comment se traite une carie simple ?

Une carie dentaire est dite simple, lorsqu’elle n’a encore touché que l’émail et la dentine. Ce sont les deux premiers stades de développement ; le stade 1 étant l’attaque des tissus extérieurs et le stade 2, la destruction de la dentine. Le patient ne ressentira pas une grande douleur, mais une sensibilité accrue de la dentition au chaud et au froid.

À ce stade, le dentiste procédera à l’élimination des tissus abîmés puis à l’obstruction des vides. Pour le matériel d’obturation à utiliser à cette fin, le chirurgien aura le choix entre :

  • Les amalgames dentaires renfermant du mercure et de l’argent qui durcissent en quelques heures après leur application sur les vides ;
  • Les inlays-onlays qui sont réalisés à base de moulage de la dent et des métaux ou certains composés de céramique ;
  • Les composites formés à base de résine qui prennent la couleur naturelle de la dent et qui durcissent de façon instantanée.

Qu’importe le matériel utilisé, le but du traitement est de mettre un terme à l’évolution de la carie et par la même occasion d’assurer une étanchéité afin de parer à l’éventualité de la survenance d’une nouvelle carie.

Comment soigne-t-on la rage de dents ?

On parle de la rage des dents lorsque la carie attaque la pulpe dentaire. Le patient ressentira alors des douleurs pouvant être vives et persistantes.
À ce troisième stade de développement, le dentiste est alors obligé de retirer le nerf de la dent avant de procéder à une désinfection du canal dentaire puis à son obturation. La dent est ainsi dévitalisée. Cette opération s’effectue en trois étapes avant la consolidation de la dent :

  • Créer une voie d’accès à travers la dent pour atteindre ses racines ;
  • Déterminer avec précision la longueur de chaque racine pour ensuite les nettoyer et l’élargir en se servant de petites limes. S’en suivra la désinfection avec des antiseptiques adéquats ;
  • procéder à l’obstruction des racines de façon très étanche pour d’éviter toute réinfection.

La dévitalisation d’une dent est une intervention généralement indolore, car se faisant sous anesthésie locale.

Quel est le traitement pour un abcès dentaire ?

Une douleur intense et lancinante ressentie à la racine de la dent, un goût désagréable dans la bouche, une mobilité très avancée de la dent, une mauvaise haleine, une gencive enflammée ou encore une évacuation de pus par la gencive ou par la carie. Ce sont les symptômes de l’abcès dentaire, le quatrième et dernier stade de développement d’une carie dentaire.

Lésion infectieuse et purulente des tissus parodontaux causée par des bactéries, l’abcès dentaire est un stade de la carie qui nécessite un traitement spécifique. En tenant compte des risques de complications qui peuvent mener à la destruction des structures de soutien dentaire, l’intervention du dentiste est, il faut le souligner une fois encore, inévitable. Sans quoi, il n’y a pas de guérison possible.

L’abcès dentaire n’a de soin que le retrait pur et simple de la dent cariée. C’est le dernier et à ce stade, le dentiste devra remplacer la dent par une prothèse dentaire.
Il est important de souligner que, quel que soit le traitement apporté par le dentiste, la carie dentaire peut se réinfecter au bout de quelques années après. Cela est dû à l’accumulation des bactéries sous un plombage entraînant des douleurs perpétuelles. Le réflexe à avoir dans ce cas sera de recourir à nouveau au dentiste et dans les plus brefs délais. D’ailleurs, même en l’absence de douleurs, notamment en cas de dévitalisation de la dent qui inhibe toute douleur, il faut consulter le spécialiste une fois par an pour un bilan complet.

En résumé, plus la carie dentaire est ancienne, plus l’intervention pour la traiter sera importante. Non traité, le mal conduira à la mort de la dent et provoquera une infection localisée ou généralisée à plusieurs dents. Raison pour laquelle il est recommandé de s’en préoccuper le plus tôt possible pour préserver son capital dentaire.