Depuis leur introduction en odontologie dans les années 60, les techniques de fluoration ont permis une réduction considérable de l’incidence de la carie dentaire et les scellements de sillon ont joué un grand rôle dans ce sens. C’est un traitement généralement destiné aux enfants et qui consiste à couler une résine fluide et fluorée dans les sillons de la dent pour la protéger contre l’éventualité de la survenance d’une carie. Découvrez ci-dessous tout ce qu’il faut savoir sur la prévention de la carie chez les enfants avec le scellement des sillons.

En quoi consiste le scellement des sillons ?

Traitement rapide, indolore et facile à réaliser, le scellement des sillons est une technique préventive requise pour prévenir la carie dentaire chez 80 % des enfants. Ceux-ci possèdent des microsillons profonds et très fins qui se forment sur les molaires permanentes postérieures. Les micro-organismes s’y installent repas après repas et la brosse à dents ne suffit pas pour les enlever. Favorisant le développement de la plaque bactérienne, ces sillons sont les zones les plus vulnérables au développement de la maladie carieuse. Il urge donc de procéder au scellement de ces puits et fissures. L’acte de scellement consiste alors à obturer ou boucher les sillons avec une résine composite, une résine protectrice. C’est une sorte d’armure qui permet à la dent d’être plus résistante à la carie.
Le traitement est recommandé prioritairement pour les enfants présentant un risque élevé de carie, c’est-à-dire dès l’apparition de la première molaire définitive à 6 ans et à 12 ans après l’apparition des deuxièmes molaires définitives. C’est également un excellent moyen pour protéger les dents naissantes après la chute des dents de lait. Il est aussi possible de le pratiquer sur les adolescents et pour les adultes, dès lors qu’il est question de protéger une dent parfaitement saine.

Comment s’effectue le scellement des sillons ?

Le scellement des sillons intervient en plusieurs étapes, mais tout commence par un rendez-vous chez le chirurgien-dentiste. Un examen clinique sera effectué pour établir le diagnostic de la pose. Le spécialiste pourra à cette occasion vérifier si les sillons sont sains et s’ils ne présentent pas un début de carie. Aussi, le diagnostic pourra-t-il être éventuellement affiné à l’aide d’une radiographie.
S’en suivra alors si tout est en ordre, le scellement des sillons qui pourra être réalisé lors de la séance qui suivra. Au cours de l’opération, le chirurgien odontologue procède à l’isolation et au nettoyage préalable de la dent avant d’appliquer un gel de préparation destiné à accrocher de manière adéquate la résine. Dès lors, la pose du ciment de scellement est faisable pour protéger la dent. Ainsi, l’intervention consistant à fermer les fissures intérieures de la dent est effectuée à l’aide d’une résine polymère agissant un peu comme un vernis protecteur. L’opération se déroule sans anesthésie.
Le scellement des sillons n’est pas définitif, même s’il peut rester en place plusieurs années durant. Tous les 6 mois, une visite de contrôle est recommandée afin de vérifier s’il n’y a pas décollement ou usure du scellement.

Quel est le coût d’un scellement de sillon ?

Le scellement des sillons est un soin dentaire remboursé à hauteur de 70 % par l’Assurance maladie pour les premières et deuxièmes molaires permanentes une seule fois par an jusqu’à l’âge de 14 ans. Le tarif conventionnel étant de 21,69 euros, le montant remboursable est 15,18 euros. Il est à noter que le montant remboursé ne prend pas en considération, la participation forfaitaire de 1 euro, qui est éventuellement retenue lorsque les soins dentaires sont effectués par un médecin stomatologue et non chez un chirurgien-dentiste.
En résumé, le scellement des sillons fait partie des premiers actes dentaires effectués chez l’enfant. Il est indolore et permet de prévenir efficacement la survenance des caries. Néanmoins, ce traitement ne doit en aucun cas se substituer aux habitudes d’hygiène bucco-dentaire : le brossage des dents avec un dentifrice fluoré, une alimentation saine et les visites régulières chez le dentiste.