Très prisée, la couronne dentaire est l’une des prothèses fixes que l’on met après une extraction dentaire à la suite de la détérioration d’une ou de plusieurs dents. Elle sert à consolider la dentition afin qu’elle ne soit pas définitivement perdue. Parfois, certaines personnes en placent juste pour son esthétique. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la pose d’une couronne dentaire.

Dans quels cas mettre une couronne dentaire ?

Une couronne dentaire peut vous être posée par votre dentiste dans différents cas :

  • Une dévitalisation ou une fracture traumatique : la couronne servira à consolider la dent fragile en la recouvrant entièrement pour éviter sa détérioration ;
  • Une carie dentaire : elle recouvrira la dent traitée pour protéger l’obturation le plus longtemps possible et éviter toutes récidives ;
  • Un plombage, des taches visibles ou des teintes inadéquates : pour donner de l’esthétique aux dents concernées ;
  • Une dent cassée ou un alignement irrégulier des dents : la couronne dentaire permettra de modifier la formation et d’uniformiser l’arcade avec une forme et une teinte esthétiques ;
  • Pour recouvrir un implant.

Quels en sont les avantages ?

La pose de la couronne dentaire présente plusieurs avantages, dont le plus grand est son esthétique indéniable qui permet de reproduire idéalement une dent sous sa forme et sa couleur naturelle. En effet, pour remplacer une dent par mimétisme, le dentiste peut choisir la teinte adéquate grâce à des logiciels de photographie et la reproduire dans ses moindres détails au laboratoire. La différence est invisible à un œil non exercé et cet avantage permet de se sentir à l’aise, d’être en confiance partout et de sourire librement, même avec une anomalie dentaire. De ce fait, sa demande est en augmentation progressive.

En outre, le succès de la couronne dentaire réside également dans sa résistance et dans sa capacité à améliorer la solidité de la dent fragile. Avec elle, on peut mâcher des aliments sans peur d’avoir mal. Aussi, cette prothèse a une durée de vie suffisamment longue, entre 5 et 15 ans, et est disponible en différents matériaux pour répondre à toutes les attentes.

Les différents types de couronnes dentaires

Il existe différents types de couronnes dentaires.

  • La couronne en métal coulé : constituée d’un alliage de nickel chrome ou de titane, cette couronne est parfaite pour les dents postérieures. Néanmoins, elle n’est pas très esthétique et ne permet que de mâcher.
  • La couronne céramo-métallique : c’est la plus solide d’entre toutes. Composée à la fois de métal et de céramique, elle ne se détériore pas rapidement, mais peut se ternir au fil du temps pour laisser apparaître la base métallique ;
  • La couronne céramo céramique : elle ne comporte pas de métal et donc est très efficace surtout pour ceux qui présentent une allergie à cette matière. Elle est très esthétique, mais moins solide et ne convient pas en cas de malocclusion ;
  • La couronne en résine : elle est très esthétique, mais manque de durabilité. La résine se détériore sous l’effet des mastications et donc la couleur aussi en prend un coup ;
  • La couronne en or : elle est indiquée pour les dents moins visibles, car moins esthétique. Néanmoins, elle est très résistante.

Les limites et contre-indications

Tout d’abord, il faut noter que pour la pose d’une couronne dentaire, un limage de la dent concernée est nécessaire afin de lui donner une forme idéale pouvant accueillir la prothèse. Cela est irréversible et, une fois limée, la dent peut devenir sensible au froid et à la chaleur. De plus, certains modèles de couronne en céramique peuvent s’ébrécher et des batteries peuvent se développer sous la dent. Aussi, si la prothèse n’est pas bien posée, elle peut se désaxer. Lorsqu’une de ces limites est observée, une restauration de la couronne doit être envisagée.*

Par ailleurs, le bruxisme est l’une des principales contre-indications des couronnes dentaires. En effet, lorsque les dents s’entrechoquent de manière répétée, la couronne peut se briser et s’user si elle est fabriquée en céramique. Le dentiste prescrira alors une gouttière de protection pour la dent artificielle.

Combien coûte une couronne dentaire ?

Le prix d’une couronne dentaire varie de 300 et 1 500 euros en fonction de son matériau de fabrication. Ainsi, une couronne métallique coûte peu cher (environ 530 euros) tandis qu’une couronne en céramique voit son prix augmenté, pouvant aller jusqu’à 1000 euros par dent. Si vous avez une mutuelle, renseignez-vous auprès d’elle sur les remboursements qu’elle propose pour les couronnes dentaires. Cela pourrait vous servir à compléter le remboursement de la sécurité sociale qui ne représente que 70 % des frais de pose sur la base de 107,50 euros.