La perte de dent chez l’adulte peut être source d’une perte importante d’estime de soi. C’est un phénomène dont la sévérité et la prévalence augmentent avec l’âge. Cependant, même si l’on a toujours considéré normal de perdre quelques dents en vieillissant, cela n’est en réalité pas une fatalité, et il est bien possible de les conserver en bonne santé durant toute sa vie. Pour ce faire, il convient tout d’abord de comprendre les causes du phénomène ainsi que ses conséquences.

Quelles sont les causes des pertes de dents chez les seniors ?

Sauf en cas d’accident, toute perte de dents est toujours précédée d’un déchaussement de la dentition. Connu également sous l’appellation « récession gingivale », le déchaussement dentaire est une infection de la gencive qui se manifeste par la chute ou la rétraction du tissu gingival. Autrement dit, lorsque la gencive ou les tissus qui servent de renfort à une dent se dégradent, sa racine est exposée.

Cette exposition est donc susceptible de créer une infection gingivale, une poche parodontale responsable de l’agglomération des bactéries et enfin la perte de la dent. Ainsi, les infections et maladies parodontales (gingivite et parodontite notamment) constituent les principales causes de la chute de dents chez les adultes. Mais, il existe d’autres causes responsables de ce phénomène :

  • L’inadéquation des techniques de brossage de dents ;
  • La mastication régulière et prolongée comme celle de chewing-gum ;
  • La prise du tabac, responsable de la plupart des infections buccales ;
  • La fragilisation de la flore bucco-dentaire ainsi que l’apparition des bactéries sur les parois dentaires, sans oublier la naissance des tartres sur les plaques dentaires.

Outre ces causes, certains facteurs méritent d’être pris en compte comme étant responsable d’une récession gingivale chez les personnes du troisième âge. Il s’agit entre autres des grincements de dents, de l’âge et des facteurs liés aux génétiques.

Les risques d’une perte de dent chez les personnes âgées

Le premier risque de la perte de dent chez les séniors est lié à l’esthétique, ce qui est susceptible d’engendrer des troubles de confiance en soi, surtout quand ce dernier se trouve dans une tranche d’âge que l’on n’aurait pas aimé comparer à un vieillard édenté. Mais on distingue d’autres conséquences fonctionnelles pour une personne âgée ayant connu ce phénomène :

  • L’augmentation du risque cardiovasculaire par le développement de l’athérosclérose (plaques d’athérome dans les artères) ;
  • Des troubles de l’élocution ;
  • Des difficultés pour mastiquer : ce qui constitue des obstacles pour une bonne alimentation et cela donne lieu à une dénutrition ;
  • Les mâchoires très rigides ;
  • Des blessures fréquentes au niveau de la muqueuse ;
  • L’usure des autres dents ;
  • La diminution de certaines fonctions sensorielles : temps de réaction et fonction auditrice ;
  • Une exposition à un cancer du cou ;
  • Une espérance de vie réduite, etc.

Il convient de souligner que, face à ces risques, un remplacement immédiat des dents manquantes doit être préconisé au risque de ne pas endommager l’ensemble de la dentition et d’aggraver ainsi les risques.

Quelques conseils pour prévenir la perte de dent chez les seniors

Comme souligné plus haut, la perte de dent n’est pas une fatalité. Pour conserver vos dents en bon état tout au long de votre vie, commencez par adopter une hygiène bucco-dentaire rigoureuse et des détartrages réguliers. Cela pourrait suffire si les risques sont aux stades initiaux. Si au cours d’une visite chez votre dentiste hygiéniste, une formation de poches parodontales vous est diagnostiquée, il est nécessaire de pratiquer un curetage afin d’éliminer le tartre ainsi que les bactéries.

De plus, faire preuve d’une grande attention au fonctionnement de sa dentition est aussi très important afin de rapidement détecter si une pathologie dentaire se développe. Généralement, le signe annonciateur d’un déchaussement dentaire se traduit par une sensibilité au niveau de la bouche suivie des saignements pendant le brossage des dents. La liste des symptômes est non exhaustive, mais lorsque la moindre anomalie est constatée, il est recommandé de faire recours à son dentiste afin de trouver la solution de prévention adaptée aux risques d’infection.

En outre, afin de préserver une bonne santé pour vos dents, il convient d’éviter tout mode de vie pouvant lui nuire : ne pas fumer, éviter le grignotage, avoir une alimentation saine et équilibrée, nettoyer quotidiennement et soigneusement ses prothèses et visiter régulièrement un dentiste.

La chute des dents est loin d’être un phénomène naturel au passage obligé lorsqu’on prend de l’âge. En prenant soin de votre santé et de vos dents en particulier, vous pouvez éviter les maladies parodontales ainsi que le déchaussement dentaire responsables de la récession des dents.