L’extraction dentaire est une opération qui consiste à « arracher » de la bouche une ou plusieurs dents défaillantes ou infectieuses. C’est un acte chirurgical obligatoire en cas de détérioration de la dentition. Quelles en sont les causes ? Comment se déroule cette intervention ? Focus sur le sujet.

Quand faire une extraction dentaire ?

Encore appelée l’avulsion dentaire, l’extraction dentaire devient inévitable lorsqu’une détérioration de la dentition se présente due aux facteurs tels que :

  • Une grosse carie ne pouvant pas être soignée et qui a sérieusement infecté et détruit la structure de la dent. Celle-ci doit être enlevée, au risque d’endommager les dents restantes ;
  • Un encombrement des dents qui manquent de place et engendrent de fortes douleurs répétitives et un désalignement des dents. C’est le cas le plus courant avec les dents de sagesse (dents incluses) qui continuent de pousser, même s’il n’y a pas assez de place. Cette pression continue est susceptible d’abîmer la racine des dents voisines ;
  • Une infection du tissu osseux des mâchoires ayant détruit la dent ou l’os qui la maintient ;
  • Une fracture accidentelle d’une dent qui ne peut être reconstituée;
  • Une mauvaise implantation.

Comment se déroule une opération d’extraction dentaire ?

Il est important de souligner que seuls les dentistes sont habilités à procéder à une extraction de dents. Avant l’opération, il examinera les antécédents médicaux et dentaires du patient et fera des radios afin de déterminer la longueur, la forme et la position de la dent et de l’os. Ces informations lui permettront d’évaluer le niveau de difficulté de la chirurgie et d’orienter, si nécessaire, le patient vers un spécialiste.

Avant l’extraction proprement dite, le chirurgien procède à la stérilisation de tous les instruments et désinfecte la bouche du patient. Ensuite, le patient est anesthésié afin de calmer les nerfs de la dent et de rendre moins douloureuse l’extraction.
On distingue deux types d’extractions :

  • l’extraction simple, encore appelée exodontie, est possible lorsque la dent à extraire est visible et facilement accessible ;
  • l’extraction complexe ou l’odontectomie est indiquée quand une incision de la gencive est nécessaire pour extraire la dent difficile d’accès.

Pour extraire la dent, le chirurgien-dentiste procède à l’aide d’un instrument tranchant appelé syndesmotome à la section des attaches épithéliales et conjonctives de la dent. Il insère ensuite un élévateur entre l’os et la dent afin de la faire bouger facilement. Enfin, en se servant d’un davier, il procède à la saisie de la dent puis à son extraction à l’aide d’une pression verticale.

Une fois l’extraction terminée, le dentiste essaye de limiter les saignements à l’aide d’une compresse de gaze à mordre. Le but de cette technique est de contribuer à la formation d’un caillot utile pour une bonne cicatrisation. Le patient maintient sous une légère pression la compresse sur une durée de 30 minutes environ.

Recommandations utiles après l’intervention

Pour permettre une bonne cicatrisation et éviter tous désagréments pouvant survenir après une extraction dentaire, le patient doit suivre certaines recommandations postopératoires. Tout d’abord, pendant les 24 heures suivantes, il doit bien rincer la bouche et nettoyer les dents autour de la zone d’extraction. Généralement après l’opération, une gêne et des douleurs peuvent être ressenties et il est recommandé par le dentiste de prendre des antalgiques.

À partir des jours post opératoire, le patient ne doit consommer que des aliments mous, pas trop chauds ni trop froids. Idéalement les plats trop riches en sel ou en sucre doivent être oubliés pour quelques semaines. De même, il faut éviter de faire des exercices violents dans les 48 heures qui suivent l’extraction, car un effort physique peut augmenter la pression buccale ; ce qui risque d’expulser le caillot.

En outre, une personne ayant subi une extraction dentaire ne doit pas fumer pendant les trois premiers jours au moins. Cela peut retarder la guérison et augmenter le risque d’hémorragie. Enfin, il doit s’éloigner des boissons et particulièrement de l’alcool qui favorise l’apparition de batteries.